Noël russe

Le sbiten, vous connaissez ? Non ? C’est une boisson au miel et au gingembre, chaude, parfumée, sucrée, que l’on déguste, l’hiver, dans les rues de Moscou. Avez-vous vu les rozvalnias, ces solides traîneaux qui acheminent par convois, vers la capitale, des monceaux de cochons, d’oies, de gélinottes ? Non plus ? Mais vous allez les voir, tandis qu’Ivan Chmeliov (1875-1950) vous contera Noël, au début du siècle, en Russie. Tel l’enfant auquel s’adresse ce récit, vous découvrirez la maison au parquet ciré pour les fêtes, la veilleuse devant l’icône, les gamins du quartier qui passent de maison en maison… C’est une Russie rude et généreuse que nous présente l’écrivain, depuis Paris où il a émigré. Une Russie fantasmatique, embellie par la nostalgie et qui, pareille au carillon de Noël, résonne en lui, longtemps après qu’elle a disparu…

Olga Anissimova Écrit par :