MAISON D'ÉDITION NOUVEAUX ANGLES

2017 : les Éditions du Courrier de Russie deviennent les Éditions Nouveaux Angles.

Cette nouvelle appellation assume pleinement l’héritage du travail effectué depuis 2009 et vise à développer et élargir l’activité de la maison d’édition en France comme en Russie.

Les Éditions Nouveaux Angles proposent une approche innovante de la Russie et des relations franco-russes au travers :

— de documents et témoignages rares reconstituant le cours de la grande Histoire sans faire abstraction de la « petite histoire » des hommes : Petit Nécessaire de la révolution et contre-révolution, Nastia, Chasses d’hiver et d’été en Russie ;

— de romans et textes littéraires de qualité : Noël russe d’Ivan Chmeliov, Manaraga de Vladimir Sorokine ;

— d'ouvrages de vulgarisation réalisés par des spécialistes reconnus : Regards de l'Observatoire franco-russe 2019 (collectif), Des réalités intraduisibles ? La traduction au prisme des sciences sociales de l'Antiquité à nos jours (collectif)...

Les Éditions Nouveaux Angles publient des ouvrages en français, en russe ou bilingues. Elles sont diffusées en France et en Russie. Elles développent des partenariats avec d’autres structures éditoriales, des journaux, des think tank.

Maître du grotesque dévastateur, Vladimir Sorokine a encore frappé !

En coédition avec les Éditions L’Inventaire.
Ce livre a été publié avec le soutien de l’Institut de la Traduction Littéraire de Russie.

Vladimir Sorokine est le premier écrivain contemporain à être inclus, pour la France, dans le programme « La Bibliothèque russe. Les 100 incontournables de la littérature russe ».

Ivan Chmeliov (1875-1950) nous contera Noël, au début du siècle, en Russie. C’est une Russie rude et généreuse que nous présente l’écrivain, depuis Paris où il a émigré. Une Russie fantasmatique, embellie par la nostalgie et qui, pareille au carillon de Noël, résonne en lui, longtemps après qu’elle a disparu…

Traduit du russe par François Lenoir
Illustration de couverture de Michael Sowa

Édition bilingue
Réédition : novembre 2018
En coédition avec les Éditions L’Inventaire

« Nastia est une nounou. Née à la fin du XIX siècle, cette paysanne quasi illettrée s’est toujours occupée des enfants des autres. D’abord dans son village natal, puis en ville, où elle a changé plusieurs fois de maîtres, avant d’échouer dans une famille qui sera la « sienne » durant des décennies. Un des enfants qu’elle a fait grandir, Andreï Alexandrov (né en 1957), entreprend de dresser son portrait, d’après ses propres souvenirs et les histoires entendues quand il était petit. »

Texte et 17 pastels d’Andreï Alexandrov.
Traduit du russe par Anne Coldefy-Faucard
En coédition avec les Éditions L’Inventaire.